mis à jour le 26 Avril 2017













Compteurs LINKY -  Partenaires pour la Ville - Flicage compteurs LINKY - François Emmanuel Zambeaux, Vendredi 31 mars 2017 - Bonjour, J'habite à La Plaine Saint-Denis, et je tiens à témoigner du harcèlement que je vis à mon domicile, de la part des équipes d'ENEDIS, pour m'imposer la pose des compteurs communicants LINKY...







Michel Laval LE "COIN-COIN" DE LA SEMAINE (08), mercredi 22 février 2017

Surtension nerveuse






  Extraits de la page du Collectif (Stop Linky) de Chartres de Bretagne

chronologie et informations en 1 PDF de 34 pages (5 MO)







UN COMPTEUR LINKY EXPLOSE EN AUVERGNE

-----Message d'origine-----
De : info@santepublique-editions.fr [mailto:info@santepublique-editions.fr]
Envoyé : lundi 2 janvier 2017 09:29
À : info@santepublique-editions.fr
Objet : Un compteur Linky explose en Auvergne

Madame, Monsieur le Maire,

UN COMPTEUR LINKY EXPLOSE EN AUVERGNE

« On est passé à deux doigts de la catastrophe » Témoignage recueilli par Annie Lobé, le jeudi 29 et le samedi 31 décembre 2016, par téléphone.

Mardi 27 décembre 2016. Il était 13h, M. …, qui venait de déjeuner avec sa femme et sa fille, s’apprêtaient à sortir. Depuis le matin, une odeur bizarre de plastique chaud régnait dans la maison de famille, qui appartenait à son grand-père et maintenant à son père.
Elle a été construite il y a 200 ou 300 ans et ses murs font deux mètres d’épaisseur. C’est cela qui l’a sauvé.

A leur arrivée dimanche pour les vacances, M. … a .allumé les radiateurs électriques et l’odeur caractéristique de ces radiateurs qu’on appelle « grille-pains », quand ils n’ont pas été allumés pendant un certain temps, s’est répandue dans la maison. Mais le lundi, tout était normal.

Avant de sortir ce mardi, il a cherché l’origine de cette odeur qu’il n’avait jamais sentie auparavant. Il travaille dans l’industrie, où il dit avoir assimilé une culture de sécurité, et il ne voulait pas sortir avant d’avoir élucidé d’où pouvait bien provenir cette odeur.
Il a baissé les radiateurs, regardé la machine à laver le linge, qui était en train de tourner, en milieu de cycle. Rien. Il a continué à chercher « au nez », et est arrivé devant le compteur électrique, qui se trouve dans l’entrée principale, en plein centre de la maison. Il a posé la main dessus : il était chaud comme un radiateur.

Il a envoyé un SMS à son père à 13h33 : « Le nouveau compteur électrique chauffe, est-ce normal ? »

A 13h35, son père le rappelle. La conversation ne dure que 50 secondes car son smartphone capte très mal. Il va dans une chambre, d’où il continue à voir le compteur. Il rappelle son père à 13h36. Leur conversation dure 4 minutes, jusqu’à 13h40.

Il cherche sur Internet les coordonnées d’ERDF, et c’est à ce moment-là qu’il entend un grand « CLAC ». Il voit la décharge, l’arc électrique, des projections incandescentes, comme sur cette vidéo de démonstration EDF-GDF réalisée avec un mannequin, qu’il m’a envoyée dès son retour à son domicile en Ile-de-France :

https://www.youtube.com/watch?v=gHxaIqV1v8Qlien
(Voir min 0’41 à 0’46)

Il crie à sa femme, qui est dans la cuisine, de sortir immédiatement avec sa fille, puis il saute par la fenêtre, d’une hauteur 1,60 m, parce que la clé de la porte-fenêtre la plus proche de lui n’est pas dans la serrure.

A 13h44, il appelle les pompiers.

Lire la suite :
http://www.santepublique-editions.fr/objects/Un-compteur-Linky-explose-en-Auvergne-27-decembre-2016.pdf

Heureusement, plus de peur que de mal lors de cette première explosion d’un compteur Linky en France, puisque même le chat, qui s’était enfui lorsque les pompiers ont ouvert les fenêtres, a été retrouvé.

Mais la prochaine fois ?





  mail reçu le 07 Juillet 2016 des Colibris de Dol de Bretagne :

Bonjour à tous,

Hier soir nous avions une réunion à Dol avec le témoignage d'une personne de Dinard que la pose du compteur linky a rendue malade et qui vit depuis compteur fermé. Elle a enquêté dans son voisinage et trouvé 3 personnes malades dans les 27 foyers qu'elle a visités. Son mari aussi commençait à être souffrant.

Le nombre de signatures augmente chaque jour, au niveau de notre pétition. Toutefois nous nous apercevons que peu de gens savent ce qu'est linky. Ainsi nous avons décidé de chercher des solutions pour informer massivement la population. Lors d'une précédente réunion, nous avions déjà le document joint (ci-dessous) pour rendre ludique la présentation du linky mais il faut aller plus loin....




Une réunion est prévue mardi 12 juillet à 20 h salle du chalet pour réfléchir ensemble et décider d'une stratégie (manifestation, présence sur les fêtes locales, marché etc...).

Peut-être devrions nous intégrer dans ce mouvement les autres groupes "stop linky' du nord du département....

N'hésitez pas à venir partager vos idées. Il est nécessaire de nous regrouper pour faire "masse" et fédérer plus de monde.

Bonne journée

Anne Marie GERNOT









19.06.2016 : en réponse à une demande d'informations d'un résident de Lanvallay :


St Solen, 19.6

Bonsoir

je peux proposer une réponse à cet ’usager’ inquiet, mais il serait bon qu’on en discute afin de ne pas nous mettre en porte-à-faux : officiellement, le citoyen n’a rien à dire, et, si j’en crois le courrier récent reçu d’ErDF, la municipalité non plus. Pour autant, M Laurent, responsable local d’ErDF a reconnu que si le compteur à remplacer se trouve à l’intérieur du logement, il ne peut être remplacé QU’avec l’accord des propriétaires/résidents. De plus, il existe un protocole dit de ’signification par huissier’ (cf. pj) qui permet de refuser. Dans ces cas de refus, on s’expose, en cas de panne ultérieure du compteur actuel, à devoir solliciter d’ErDF le remplacement… par Linky, bien sûr… à nos frais cette fois, et ça risque de coûter cher. On pourrait imaginer une présentation basée sur l’argumentaire qui a abouti au moratoire à direction des citoyens ou…

J’ajoute un article surprenant : les producteurs européens d’énergies qui estiment que les compteurs ”intelligents” sont superflus en Europe.

A+

Philippe

refus individuel par signification par huissier (pdf)

article publié dans Euractiv : Les compteurs intelligents seraient superflus (pdf)









  Reçu sur le site de la mairie de Lanvallay le 27 Mai 2016 :



Bonjour,

Je suis devenu EHS (50HZ) en Angleterre, j'ai pu me soigner car j'ai les compétences techniques, une forme physique suffisante, un environnement extérieur non saturé en ondes et la mer à proximité, cela n'a duré que 3 mois heureusement.

Je n'ai plus de symptômes liés aux ondes juste des douleurs passagères au dos, articulations et un sommeil plus réparateur malgré de nombreux réveils.

Les spécialistes du sujet EHS, Dr Belpomme, Olle Johansson, Magda Havas etc ne savent pour l'instant que diagnostiquer la maladie et n'en comprennent pas l'origine électrostatique.

Les personnes vivant en centre urbain n’auront pas cette chance si l'EHS explose (Linky, Gaspar, WIFI magasin et SNCF, etc).


Dans un premier temps mon témoignage puis la procédure pour diminuer les symptômes.

I. Témoignage

Je suis chimiste analyste en spectrométrie de masse comme Jonathan de Paris Match et je suis devenu temporairement EHS suite à ma dernière mission d’intérim en Angleterre.

Évolution des mes symptômes:

Une légère gène d’utilisation de ma clef 3G, clef que je ne pouvais pas utiliser plus de 30 minutes sans avoir des maux de tête s’est amplifiée en une électrosensibilité allant jusqu’au 50HZ (maison et fil électrique du réseau urbain) pendant ma dernière mission d’intérim de six mois en Angleterre.

Ma gène clef 3G est survenue après l' avoir utilisée 1 an et demi tous les jours, 1heure par jour dans 3 logements différents en France avec un travail sur équipements générant du champs électromagnétique.

Iterim de 6 mois logement sans wifi + ma clef 3G
Iterim de 6 mois 1 réseau wifi voisin + ma clef
Iterim de 6mois 15 réseaux immeuble full signal +15 autres faibles, forte réception portable tout opérateur + ma clef => douleur oreille droite puis acouphène.


Ma dernier mission d’intérim en Angleterre:

Environnement urbain : Ville Ramsgate (UK) avec réseau 4G, antennes 4G à tous les ronds-points, WIFI dans tous les magasins.

Environnement de travail : wifi + champs magnétiques+ électricité statique.

Maison : Peu d’ondes ou trop ? (brouillage) pas de réception mobile à l’intérieur très bonne à l’extérieur mais énormément d’électricité statique sur un sol isolé (non conducteur électrique).


Mon allergie aux ondes et champs magnétiques a annulée mon renouvellement de contrat car il m’était impossible de m'approcher des instruments de laboratoire et de leurs champs magnétiques sans faire un malaise.


Mon allergie aux ondes s’est développée suite à :

1) La généralisation du wifi dans le bâtiment où j’avais auparavant travaillé sans le moindre problème sans le wifi.

2) La concentration des équipements électriques dans le laboratoire pour des raisons de coût (le site Pfizer Sandwich UK a failli être fermé).

3) L’extension importante du réseau télécom Anglais dans la région où je travaillais (passage à la 4G , antenne 4G à tous les ronds-points).

4) L’architecture de mon logement récent (très isolé) est aussi à mettre en cause bien que le niveau d’ondes semblait y être faible (mauvaise réception mobile et peu de réseaux wifi de voisinage).
Seul l'alarme du logement pouvait générer des ondes mais je n'ai pas pu la tester ni l’éteindre.


Ici c’est l’isolation thermique du sol qui est à mettre en cause car le plancher était également électriquement isolé du sol terrestre, le logement était chargé en électricité statique par manque de renouvellement d’air et à cause de l’isolation en polystyrène non traité antistatique des cloisons.


La VMC n’est pas obligatoire en Angleterre, l’électricité statique était générée par de frigo/congélateur en marchent constante (manque de fluide), par une chaudière à condensation intégrée au logement (pas dans un local technique) et par la présence de moquette dans la moitié de l'habitation.


Les chaudières à condensation doivent générer du statique dans l’air de l’habitation suivant un phénomène identique à ce qui se passe dans les phénomènes orageux (condensation de vapeur/pluie/éclairs), la vapeur d’eau rejetée à l’extérieur ayant une charge électrique opposée à l’air autour de la chaudière à l’intérieur, on respire donc dans ce type d’habitation un air ayant une charge statique différente de air l’extérieur.
Les ligne THT doivent faire la même chose, elles créent un air à charge statique anormale comme dans un orage.

Jonathan de Paris match avait la même profession que moi.

http://www.parismatch.com/Actu/Environnement/Deja-l-onde-de-choc-personnes-electrosensibles-aux-ondes-des-portables-d-Internet-de-Bluethooth-707892


L’EHS est due à la modification du ratio des charges électrostatiques du corps et de sa charge totale en électricité statique.

Tout comme l’atmosphère terrestre, le corps a un ratio de charge +/-.

Tout comme le contrôle de la température corporelle par sudation/consommation de réserve énergétique, l’organisme régule le ratio de charge pour le bon fonctionnement des cellules.

Température : 37°C, ratio de charge :?


L’échange de charge électrique se fait de différentes manières :

-Respiration échange avec l’air. (la charge statique de l’air varie ex : orage, éclairs)

-La peau, les pieds et les mains en contact avec le sol ou élément conducteur électrique relié au sol (la conduction est meilleur avec l’eau salée).

-L’alimentation (ex :boire de l’eau, fruits, etc).


Etude scientifique sur l’électricité animale :

Luigi Galvani, né à Bologne le 9 septembre 1737.

Il semble qu’aucune étude n’a été réalisée pour étudier l’interaction entre l’électricité statique terrestre et les êtres vivants depuis.

Les ondes altèrent le ratio de charge électrique du corps (+/-), conf courants de Foucault, l’organisme n’arrive plus à réguler la charge sur les sols isolés (bitume, plancher PVC, etc).

Pour l’électricité animale vous pouvez étudier les anguilles électriques, elles sont capables de stocker des charges électriques et de s'en isoler.

Le corps a pour moi 2 couches minimum d'isolation électrique:

1) la peau entre l’extérieur (air/eau) et les tissus mouts.

2) l'interface peau/os sur toute la surface du squelette , les dents permettent des faire le contact avec 2 éléments osseux (mandibule).

Autre exemple la gaine de myéline.

Il est possible que les phénomène de charge est lieu dans les poumons:

La peau ne laisse normalement pas passer l’électricité statique mais les charges électriques présentent dans l'air ionisé peuvent peut-être en présence de microndes (accélération des charges par courant de foucault) pénétrer dans les alvéoles pulmonaires et charger le sang en électricité statique, le milieu est humide donc conducteur et la barrière cellulaire est électriquement peu résistante.
Les poumons offrent une grande surface d’échange 70 -150 m2.

Je ne suis pas un gros consommateur de téléphone portable ( Fuite électrique tympan-osselet-squellete va générer un son jusqu’à ce que la charge électrique, ratio +/- du squelette et deux tissus mouts soient égales=> le courant cesse.


Suées nocturnes (personnes EHS):

Je pense que les suées nocturnes est une stratégie de l'organisme pour augmenter la conduction électrique de tout le corps durant la nuit pour lâcher encor plus de courant (conf anguille électrique dans l'eau)

Pour la conductivité du corps vous pouvez tester avec un voltmètre en utilisant la lecture 200 micro Ampère:

Le courant passe entre l’extrémité des doigts de la main et l'orteil, placer un des fils du voltmètre sous l'orteil (nu) en marchant dessus.

Pas de courant entre l'orteil et la peau en général (ex joue/cuisse).

Présence de courant ou faible résistance (en mode Ohm) entre l'orteil et les dents.

En utilisant un cosse ronde de connectique voiture vous pouvez observer que le courant passe entre l'orteil et le conduit auditif, le courant augmente si l'on serre fortement les dents.

Si l'on se rapproche d'une source de champs magnétique le courant pied-main augmente (induction/foucault), le plus faible courant observé sera dehors pieds nus sur l'herbe.

Il y a pas mal de video la dessus sur youtube.

Autres symptômes (charge complète, sensibilité 50HZ)

J’étais affecté par les objets très chargés en statique (malaise/douleur) :

Ex1 : Mon sac rempli de vêtements synthétiques chargés par mon habitation quand j’ai quitté mon logement en Angleterre.

Ex2 : La garniture plastique de ma portière quand elle est chargée en statique (les poils du bras se hérissent) me provoquait une douleur au coude quand je posais mon avant bras dessus.


II. Procédure de rééquilibrage de charge:

Il faut rétablir un charge électrostatique normale du corps, elle doit être similaire au ratio de charge électrique de l'air extérieur moyen "sans orage".

Le squelette contient je pense une charge électrostatique importante, les os sont poreux et contiennent des charges électriques( +/-) (voir effet piézo-électrique des os)

Premièrement éviter de continuer à se charger

Renouveler l'air de l’habitation, ne pas avoir un sol synthétique mais conducteur, idéalement carrelage sur dalle ferraillée ou dalle béton non isolée.

Ne pas porter des vêtements synthétiques chargés en électricité statique dans un bureau avec wifi.

Ne pas se placer à coté des équipements générant beaucoup d’électricité statique (serveurs informatiques, frigo, gros téléviseur, clim chaudière a condensation).

Puis se décharger:

Le squelette est un gros réservoir difficile à vider, il faut que les tissus mouts est récupérés une charge statique normale pour que le squelette puisse évacuer les charges dans les tissus mouts suite à une entorse ou pire un os brisé.

Pour vider "rétablir" une charge normale des tissus mouts il faut détremper la peau, se mettre dans l'eau salée et faire de l'exercice pour respirer des charges électriques adéquates, quelles sont-elles ?


En tout cas il faut être dehors pour être sûr de respirer le bon mix.

Les zones les plus conductrices sont les pieds et les mains, une coupure ou une aiguille d’acupuncture court-circuite la résistance électrique de la peau. Les aiguilles d'acupuncture ne se plantent pour l'instant pas dans les ligaments.

La meilleur façon de se décharger est de pratiquer le longe cote=> logement en bord de mer

L’eau de mer est salée (forte conductivité électrique), le sable est conducteur, le corps est totalement immergé, l’effort physique augmente les échanges respiratoires et permet donc de rééquilibrer la charge statique en respirant un air ayant une charge électrique normale.

Personnellement, je fais de la plongée et de la planche à voile, c’est plus difficile en environnement urbain.

Utilisation du PC:

La souris est une source important de statique, ce statique rentre facilement dans le corps par la peau des mains.

Pour vérifier votre souris, découpez une bande très fine de papier, pincez la avec vos doigts à une extrémité et sondez votre souris (allumée) avec l'autre extrémité du papier, si il se colle, il y a du statique.

Plus il y aura d'ondes plus ce statique va vous charger à la fréquence ambiante.

La zone de la roulette est la pire car ouverte sur l’intérieur de la souris (électronique).

Mon poste informatique est maintenant agencé de la manière suivante.

1)Clavier sans fil avec peu de statique, consommation électrique faible 20ma, je ne mets plus les doigts sur le pc portable (blindé de statique), il est préférable d'utiliser un autre clavier filaire sur un pc portable.

2)Souris filaire silicone étanche (100ma) sans roulette dont j'ai recouvert la surface avec du scotch alu, scotch alu connecté à la terre.

3)Mes pieds (nus) reposent sur une plaque d'alu reliée à la terre, vous pouvez acheter des tapis spéciaux pour cela.

Si vous utilisez un pc portable, l’idéal serait de le placer sur un table en aluminium de jardin, table connectée à la terre (prévoir un autre piquet de terre, pas à la masse de l’habitation car danger).

Paradoxalement les blessures peuvent accélérer la guérison (seulement 3 mois pour les symptômes liés aux ondes).

Je fais de la course à pied depuis plus de 20 ans sans entorse, suite à mon expérience d'EHS (niveau 50hz), je sentais bien que quelque chose n'allait pas dans mon squelette.

Je me suis fait une entorse qui a mis plus de 4 mois à dégonfler, je pense donc qui cette blessure a crée une perte d’étanchéité électrique de mon squelette cela à permis de rééquilibrer + rapidement les charges avec les tissus moûts.

Mon tympan (oreille sujet à l' acouphène) claquait toutes les 5 minutes, cela à cessé juste après mon entorse.

Cette fuite électrique sur le ligament générait pour moi l’inflammation et le gonflement des tissus de mon pied, elle soulageait mon tympan (plus de pop).

Suite à cette entorse, j'ai dans un premier temps fait de longues marches le long de la mer (pieds dans l'eau avec chausson néoprène puis pied nus).

Je me suis également coupé le talon avec un couteau (coquillage) sur l'autre pied à la mer (3 mois de guérison) et je sentais que la douleur correspondait à une fuite électrique.

Ne pouvant plus marcher, je faisais des bains de pieds dans une bassine d'eau salée (tiède), mes pieds étaient en contact avec une plaque d'aluminium reliée à la terre. (L'alu n'est pas terrible, le cuivre serait préférable pour la toxicité)

Par la suite, j'ai repris l'entrainement de natation avec palme en mer car je fais de la pêche sous-marine, les efforts sont plus intenses, il y a plus d’échange respiratoire.

La respiration, l'échange de charge statique avec un air ayant une charge statique normal, air extérieur sans ligne THT est obligatoire pour rééquilibrer sa charge électrique.

Plus vous faites de l'effort physique plus vous augmentez les échanges de charges.

Je me suis donc assurer que mes tissus mouts étaient constamment "déchargés" ou charge similaire à la charge statique extérieure, la charge électrique des os devrait retrouver son ratio normal sur la durée.

Paradoxalement il faut continuer à s'exposer aux ondes pendant sa phase de décharge (à des niveaux tolérable) car l’électricité statique reste statique en l'absence d'ondes/champs magnétiques donc vous ne réussirez pas à enlever les charges de mauvaises polarités de vos os si vous ne les remuez pas avec des ondes et champs magnétiques (courant de Foucault).

Des maux de dos peuvent apparaitre et disparaitre suivant le déplacement de ces charges dans la colonne vertébrale dans le temps.

Vos devez également surveiller vos sensations au niveau des pieds, les fourmillement indiquent que votre organisme cherche à éliminer du statique, si vous avez la chance d'avoir accès à un jardin, se placer directement pieds nus dans l'herbe, verser de l'eau pour augmenter la conductivité du sol.

J'ai constaté que la technique du magnétiseur de s’adosser à un arbre fonctionne.
L'arbre est conducteur (eau), et son réseau racinaire est relié à la terre, les pieds deviennent rapidement rouge mais rien ne vaut le longe cote.

Le phénomène digestif est également consommateur d’électricité statique.

La digestion doit faire appel à des processus réclamant des charges + ou -.`

Certaines personnes peuvent ne plus digérer certains aliments (ex: gluten) car il n'ont plus le bon mix de charge +/-.

Manger pieds nus, pieds bien à plats.

Si votre sol n'est pas conducteur (lino,pvc, bois) utilisez un tapis de mise à la terre.

Si vous ne bougez pas vos pieds, ils vont changer de couleur pendant le repas, les pieds et les doigts de pieds deviennent de plus en plus rouge (fourmillement).

Les veines gonflent pour augmenter le flux sanguin, le sang se décharge.

Les pieds ne rougissent pas dans l'eau salée car la conductivité doit être meilleure mais une bassine est peu pratique pendant le repas.

L’idéal pour se décharger est de faire du longe cote à la mer.

La marche diminue le temps de contact des pieds avec le sol mais augmentent les échanges respiratoires, je pense qu'il faut également faire des poses sans bouger les pieds.

Le corps élimine aussi de électricité statique durant le sommeil.

Pour une solution économique déroulez du papier alu sous votre matelas (niveau des pieds) et connectez le à la terre (piquet de jardin), fil téléphonique fin (en cuivre) pour passer les fenêtres. Vous pouvez acheter des draps de mise a la terre mais c'est plus cher (earting, swiss shield products)

A chaque fois que vous sentirez des fourmillements dans les pieds, orteils, mains, gardez votre position jusqu’à ce que les fourmillements s'estompent. Pendant la nuit gardez la paume des mains ou l' extrémité des doigts en contact avec le tissu, utilisez du linge en coton.

Assurer-vous que votre chambre soit bien ventilée et ne soit pas contaminée avec l'air statique de votre chaudière à condensation ou frigot/congélateur.

Il se peut que pendant votre phase de décharge vos dents vous gênent.

Il faudra les serrer sans grincement pour ne pas les abimer (ceux qui font du bruxisme pendant le sommeil vont les abimer).

Je pense même qu'il est nécessaire de serrer les dents constamment pour permettre aux charges électriques de s’évacuer du squelette.

Les dents agissent un peu comme un interrupteur si les dents du haut et du bas ne sont pas au contact la décharge n'est pas optimale, je pense même que cela peu être dangereux de ne pas les serrer car des charges peuvent s'accumuler en grand nombres dans l'oreille interne puis se libérer rapidement dans les tissu mous occasionnant vertiges et perte de connaissance.

Si vous réussissez à décharger de façon importante vos tissus mouts votre acouphène va se transformer en pshiiii (bruit de coquillage) et votre oreille pourrait alors se mettre à craquer.

J'ai enregistré le craquement avec le micro de mon oreillette PC pour avoir une idée du bruit, c'est désagréable mais non douloureux, ce craquement permet de vérifier que l'on se dirige toujours dans le sens de la décharge.

Suite à une recherche sur internet, ces bruits seraient dus à un muscle dans l'oreille, je pense plus qu'ils sont dus une augmentation de l'intensité du courant électrique Crane-Tympan qui passe par les osselets. L'os est piezo-electrique donc il y a craquement d'un os à une certaine intensité.

Matthias Moser a perdu toutes ses dents, il ne pourra pas se décharger.

https://www.youtube.com/results?q=matthias+moser

Les dents conduisent de courant électrique (piezo-electrique) et elles sont reliées à l'os de la mâchoire.

La pousse des dents chez les bébés est peut-être due aux forces électrostatiques, en respirant le bébé augmente sa charge électrostatique (le sang puis le squelette), les dents se trouvent repoussées de l'os de la mâchoire, une fois le contact établi entre les dents du haut et du bas les charges peuvent circuler entre ma mandibule du haut et du bas, la répulsion électrostatique diminue.

Lors de la décharge (personne EHS), les dents/mâchoires peuvent bouger, les dents ne seront plus superposées le matin (syndrome SADAM?)

Mr Dieudaize chirurgien dentiste à Toulouse est précurseur dans ce domaine.

J'ai une astuce que je ne veux pas divulguer si le phénomène devient intolérable.

Si vous respirez plus de bonnes charges que des mauvaises (plus d'ions - que de +?) et que vous êtes constamment en bon contact avec la terre (pieds nus sur tapis de sol, dans l'eau du bain etc) les ondes vont vous décharger des ions non désirés, à vous de trouver chaque source de rayonnement dans votre maison qui vous occasionnera une gène légère (courant de foucault), vous évacuerez alors ces charges par les pieds.
La nuit, pas d'ondes mais décharge (due au sommeil) sur couvre matelas de mise à la terre plus serrage de dents entre les réveils avec paume de mains et plante des pieds en contact avec le tissu en coton.

Je pense que sans chirurgie vous ne pouvez pas briser vous même de façon propre l’étanchéité électrique squelette/peau, seule une entorse bénigne (sans rupture du ligament) peut vous le permettre.

Si vous ne vous faite pas d'entorse, il vous faudra décupler vos efforts de décharge => 2-3 heures de longe cote tous les soirs?

Si vous n'avez pas accès à la mer, la seule option possible que je n'ai pas essayé est de modifier un vélo d'appartement ou mieux un vélo elliptique.

Il faut connecter 2 plaques de cuivre sous les pédales et les relier à la terre, ensuite détremper vos pieds avant l'exercice puis faire une séance dans une pièce bien ventilée. Vous pouvez essayer de chausser des chaussons néoprène trempé à l'eau salée pour augmenter la conductivité.
Je pense qu'il est impossible d’installer des petit réservoirs cuivré ou autre métal contenant de l'eau salée sur les pédales car toutes l'eau sera projetée durant l'exercice.

Une fois la séance terminée, utiliser de nouveau les matériels électriques domestiques toujours sur tapis de mise à la terre.

Pour la terre du réseau électrique, je n'ai pas confiance, c'est pour cela que j'utilise du fil téléphone en cuivre sur un piquet dans le jardin.

Des entreprises vendent des kits avec une résistance de sécurité intégrée à la prise que l'on connecte sur le réseau domestique.

http://www.groundology.fr/produits

Vous pouvez également optimiser votre décharge durant le bain => baignoire en cuivre connectée à la terre remplie d'eau salée mais c'est cher.
Il faudrait en faite disposer d'un jacuzzi en cuivre pour conserver l'eau salée à température.

Vous devez également acheter des chaussures antistatiques (ESD) sans protection d'orteil (soft toe)

EX : http://www.abeba.de

Chaussure pour marcher sur un sol conducteur dans une maison (pas sur lino sinon inutile)
http://www.abeba.de/index.php?id=118&no_cache=1&L=1

Chaussure ville homme
http://www.abeba.de/index.php?id=118&no_cache=1&L=1

Ces chaussures sont conductrices donc elles sont dangereuses en cas de contact avec du courant électrique.

Je compte bien affronter de nouveau les champs magnétiques pour mon futur travail en intérim, cette fois je porterai un T Shirt anti onde si il y a du WIFI.

Il m'a fallu 3 mois pour ne plus ressentir les ondes (radars routier, DECT, Ampoules fluo, téléphones portables, wifi et antennes GSM, Bluetooth).

Il faut a chaque fois s'exposer à une source électromagnétique d'une maison puis se mettre pieds nus dehors immédiatement sur sol humide et attendre, accélérer sa respiration et cela pendant 15min voir 1 heure pour éliminer les charges (les pied deviennent rouges), l'habitation doit bien sur être loin d'une antenne relai. Vous pouvez améliorer le contact en utilisant un bassine en cuivre remplie d'eau salée reliée à un piquet de terre.

Faire chaque fréquence séparément mais commencez par le 50HZ se mettre à une distance supportable.

Ampoule 50 HZ puis Frigo et robot ménager
Ordinateur
Dect
Amploule fluo

Ensuite s'exposer aux antennes relai, foule+portables et continuer à se décharger à la maison/mer.

Pendant cette phase de décharge il faut également se blesser pour casser l’étanchéité électrique du squelette (entorse) et baisser la résistance électrique élevée de la peau coupure => plus de douleur encore, sans cela la décharge peut prendre des années.

Mes symptômes résiduels actuels sont une sensation de courant électrique quand je serre les dents (contact) puis un bruit de craquement dans une oreille suite aux transferts de charges électriques os-chair.

Mon cycle de sommeil est de nouveau presque normal (hormis les craquements dans l'oreille).

Seul un nouveau symptômes est apparu une seule fois récemment l'EHS => explosive head syndrome (bruit comme une explosion au réveil), ce symptôme semble devenir fréquent chez les jeunes.


Erwan


Quelques vidéos sur youtube pour comprendre l'importance de l'électricité statique dans le fonctionnement du corps.

Kelvin water dropper : https://www.youtube.com/watch?v=XofdRjwuAu8

Electric sausage : https://www.youtube.com/watch?v=CHGaMutanKE

Ionisation de l'air combustion : https://www.youtube.com/watch?v=a7_8Gc_Llr8

Electricité animale : https://www.youtube.com/watch?v=yS7lKdas5D4








  18 Mai 2016 : message relayé par une élue de Lanvallay (Haude LECOINTRE)


Avez-vous des infos au sujet de cette question de production individuelle d'électricité?

http://www.batiactu.com/edito/linky-erdf-anticipe-deploiement-compteur-autoconsommation-44929.php?MD5email=d07bc589bb809ab8d2f95ffea0b88358&utm_source=news_actu&utm_medium=edito

Linky : ERDF anticipe le déploiement du compteur pour l'autoconsommation

Un important frein au développement de l'autoconsommation d'électricité va être levé, ERDF ayant annoncé le déploiement anticipé du compteur Linky pour ces producteurs à partir de janvier 2017. Une annonce qui réjouit la branche photovoltaïque du Syndicat des énergies renouvelables.

ERDF l'avait évoqué lors du récent colloque RBR 2020 organisé par le Plan Bâtiment Durable. C'est désormais acté. Le gestionnaire de réseau de distribution d'électricité vient en effet d'annoncer le déploiement anticipé du compteur Linky pour les autoconsommateurs d'électricité.
 
L'autoconsommation, qui a le vent en poupe ces dernières années, rencontre toutefois des freins d'ordre technique et économique. Ainsi, à ce jour, deux schémas d'autoconsommation coexistent, explique le SER, dans un communiqué :



http://capinfoproreport.batiactu.com/cap_pub/scripts/clic.php?v=52140&image

http://formations.batiactu.com/?_ccc=52140,0

- L'autoconsommation totale sans injection du surplus d'électricité sur le réseau, qui peut limiter la puissance de l'équipement ou nécessiter la pose d'un dispositif de bridage ;

- L'injection du surplus et sa vente le cas échéant, qui oblige le producteur-consommateur à installer, à ses frais, un second compteur, pour comptabiliser les kWh injectés sur le réseau.

Un frein économique levé

A partir du 1er janvier 2017, les autoconsommateurs pourront bénéficier du nouveau compteur Linky et éviter ainsi d'investir dans un second appareil. Cet engagement d'ERDF satisfait pleinement la branche photovoltaïque du Syndicat des énergies renouvelables (SER-SOLER), qui y voit là une « avancée » susceptible de lever un frein économique majeur au développement de l'autoconsommation.
 
« Le déploiement anticipé de Linky chez les autoconsommateurs pour trouver une solution aux coûts élevés de raccordement était une décision que nous avions proposée à ERDF. (…) cette mesure va accélérer le développement des nouveaux usages de l'énergie solaire photovoltaïque », a déclaré Arnaud Mine, président du SER-SOLER.









   09.05.2016  : échange de mails avec le maire de Lanvallay, Bruno RICARD, suite à l'invitation suivante :


> on peut noter que seuls les élus étaient invités...


de philippe.marseille.mairie@gmail.com
à bruno.ricard.mairie@gmail.com

09.05

bonjour Bruno

je suis perplexe face à cette démarche que je sens plus d'intimidation -- on sort l'artillerie locale lourde -- que d'information pure, à moins d'avoir l'opportunité réelle de poser de vraies questions. Les 2 publications ci-dessous se trouvent sur le site officiel de RTE (je les ai lues grâce à un post de Dominique RAMARD sur Facebook).

http://lemag.rte-et-vous.com/dossiers/le-poste-electrique-100-transition-energetique-100-numerique

http://lemag.rte-et-vous.com/actualites/le-poste-electrique-intelligent-comme-sil-existait-deja

Elles fondent ce qui serait ma première interrogation en matière de Linky : quelles sont la place, la fonction de Linky (à supposer qu'il communique réellement avec mes appareils) dans le réseau intelligent imaginé par RTE s'il ne sert pas à communiquer avec des prises commandées ou des appareils ?

RTE tente de nous convaincre que ce compteur est un élément clé du réseau de demain, notamment afin d'y intégrer davantage les productions d'énergie à base de renouvelables : comment s'opposer à une telle proposition qui se veut promotrice des renouvelables alors qu'on aspire soi même à leur utilisation optimale (avec donc leur développement réel) ?

Tout le raisonnement de RTE-ErDF (et donc de leur société mère, EDF) repose sur la structure actuelle basée sur des unités de production surdimensionnées (tranches nucléaires) qui ont pour mission d'alimenter un pays entier en réfutant donc grâce notamment à la loi, la possibilité pour un territoire de produire lui-même ce dont il a besoin sans devoir passer par ce réseau national, donc sur la pérennisation du nucléaire actuel et promis (EPR, ITER, Thorium...) : le réseau intelligent incluant le Linky doit pouvoir utilisé sur des bassins de production-consommation locaux... Est-ce prévu ? Christophe Le Visage nous a montré qu'un territoire comme celui de Lanvallay permettrait un excédent de production de chaleur théorique de 76 GW/an que nous pourrions donc, grâce à une réseau intelligent type RTE gérer ces excédents en exportations vers Dinan-ville.

Questions qui, naturellement ne se posent qu'à condition d'obtenir des garanties issues d'études neutres sur la nocivité électro-magnétique, des explications rationnelles sur la gabegie écologique, la gabegie sociale, donc après ?

Alors, à partir de là, on fait quoi ? Ce n'est pas une boutade, plutôt une question de stratégie : Lanvallay apparaît de plus en plus comme le "vilain petit canard" de cette DiCO-là, on enfonce un peu plus le bouchon ? Je serais naturellement enclin à le vouloir, mais à entendre les retours tant que des Deru ont des pouvoir discrétionnaires sur des subventions... Il faudrait sûrement que Dominique se prononce, ce qu'il ne fera pas, engagé qu'il est à défendre la transition énergétique telle que timidement proposée actuellement.

D'un autre côté, en tant qu'élus, nous représentons notre population inquiète (?!?) que nous voulons pouvoir rassurer non par des arguments marketing mais par des faits, des études et des réponses :

▶︎ pourquoi jeter des compteurs inoffensifs et en excellent état de marche ?

▶︎ pourquoi retirer leur emploi à 60 000 sous-traitants et que vont-ils devenir ?

▶︎ pour disposer des informations (qui restent globales) instantanées sur la consommation de son foyer, il faudra, Linky installé, transiter par un site internet : tous les citoyens ne sont pas équipés ou n'on pas la culture sinon l'accès à internet ! Et comment feront les foyers en situation de précarité énergétique, ceux qui auraient le plus besoin d'aide à mieux gérer leur consommation ?

▶︎ pourquoi y a-t-il tant de témoignages (recueillis par des organisations comme UFC-Que Choisir) de consommateurs qui, après la pose du Linky, sont témoins de pannes nouvelles sur leur équipement (ordinateurs, décodeurs, matériels sensibles), de coupures, et, dans la plupart des cas, la seule réponse est de monter en tranche d'abonnement, donc dépenser plus pour le même service ?

▶︎ pourquoi les assureurs refusent-ils d'assurer les dégâts associés au Linky (incendies) et ErDF dégage-t-il sa responsabilité en cas de problème majeur ?

▶︎ quand des études indépendantes sur la nocivité électro-magnétique de ce système (Linky + CPL + GPRS) seront-elles validées et publiées ?

▶︎ comment justifier auprès du public que pour "communiquer" (transférer des données sur la consommation et ordres de marche ou arrêt à des appareils) il faut d'abord être soi-même équipé de modules communicants (prises commandables ou domotique ou...) ou renouveler son parc électro-ménager avant terme ?

Je doute qu'on nous laisse poser ces questions en séance : on pourrait les proposer sous forme de courrier à entête de la maire en demandant qu'il soit répondu...

Voila mes élucubrations post-week-end.

Qui va à cette réunion, en fait, sachant que je compte bien m'y rendre ?

A+
Philippe





de bruno.ricard.mairie@gmail.com
à philippe.marseille.mairie@gmail.com

09.05.2016

Merci,

Pour le moment je ne suis pas sûr qu'il y ait foule à part nous deux. Je vais relancer...

Sur les questions, je les ai remises dans un ordre de priorité tel que je le ressens, en en ajoutant une sur  ta question relative à la production

Mais en fait, stratégiquement, il sera peut être intéressant que nous posions TOUTES nos questions à la file.  On demanderait la parole pour rappeler qu'on a signé un moratoire, éventuellement le lire, puis lire toutes ces questions.

1. pourquoi jeter des compteurs inoffensifs et en excellent état de marche ?

2. pour disposer des informations (qui restent globales) instantanées sur la consommation de son foyer, il faudra, Linky installé, transiter par un site internet : tous les citoyens ne sont pas équipés ou n'on pas la culture sinon l'accès à internet ! Et comment feront les foyers en situation de précarité énergétique, ceux qui auraient le plus besoin d'aide à mieux gérer leur consommation ?

3. comment justifier auprès du public que pour "communiquer" (transférer des données sur la consommation et ordres de marche ou arrêt à des appareils) il faut d'abord être soi-même équipé de modules communicants (prises commandables ou domotique ou...) ou renouveler son parc électro-ménager avant terme ?

4. Les compteurs Linky laisseraient ils la possibilité pour un territoire de produire lui-même ce dont il a besoin sans devoir passer par le réseau national ?

5. pourquoi y a-t-il tant de témoignages (recueillis par des organisations comme UFC-Que Choisir) de consommateurs qui, après la pose du Linky, sont témoins de pannes nouvelles sur leur équipement (ordinateurs, décodeurs, matériels sensibles), de coupures, et, dans la plupart des cas, la seule réponse est de monter en tranche d'abonnement, donc dépenser plus pour le même service ?

6. pourquoi les assureurs refusent-ils d'assurer les dégâts associés au Linky (incendies) et ErDF dégage-t-il sa responsabilité en cas de problème majeur ?

7. quand des études indépendantes sur la nocivité électro-magnétique de ce système (Linky + CPL + GPRS) seront-elles validées et publiées ?

8. pourquoi retirer leur emploi à 60 000 sous-traitants et que vont-ils devenir ?





de philippe.marseille.mairie@gmail.com
à bruno.ricard.mairie@gmail.com

09.05



On peut lire l’ensemble des questions en tant que synthèse des questions que nos administrés et autres citoyens nous posent : après-tout, la lettre d’invitation nous y encourage, puisque bien qu’on limite aux élus, on mentionne la société civile :




et la leur laisser sous forme papier.

On peut aussi s’étonner que ce souci de transparence soit reconnu une fois la campagne de pose entamée !!!

A titre polémique, je demanderais bien où se situe donc l’intérêt général dans ce genre d’entreprise… 😇

Ta question en rouge est ambigüe : on va te répondre que la loi interdit encore l’auto-production à but d’auto-consommation pour un territoire, donc que la question ne se pose pas actuellement; pourtant, le réseau intelligent tel que RTE le propose est adaptable selon la taille du territoire ! Ca doit être leur façon de rester compétitif si un jour la loi tombait… ou si,  Et si EDF faisait faillite… , comme le suggère Mediapart. Pour autant il faut la poser ne serait-ce que pour attirer l’attention du public qui souvent l’ignore.

A+

Philippe



Nous y sommes allés, à 6 élus, y avons lu nos questions à tour de rôle,

  le document pdf que nous avons remis à ces messieurs

et n'avons obenu que les réponses convenues. Avant que, comme l'ensemble des élus présents, nous ne soyons menacés (rappelés à l'ordre avant pire) par le représentant de l'Association des maires, le président du SDE-22 et le sous-préfet.



et mon compte rendu :

Bé, comment dire ? C’était de l’artillerie lourde, un panel de pro-Linky, à des titres divers. Il y avait donc :

☛ le sous-préfet en Dinan, en qualité de ’technicien du droit’, représentant l’état dans son discours ”vive le progrès”, entendre ”il faut sauver les soldats du nucléaire et la structure pyramidale du marché de l’électricité; il a clos la messe par un rappel à 2 lois selon lesquelles les maires n’auraient pas le droit de s’opposer. Stratégiquement bien joué dans la mesure où les indécis ne retiendront que ça.

☛ Jean Gaubert es qualité président du SDE-22 (syndicat de l’énergie des Côtes d’Armor), qui a affirmé que, du fait du contrat de délégation avec ErDF, les compteurs n’appartiendraient plus aux communes mais au SDE-22, un peu comme si la société qu’un particulier paierait pour l’entretien de sa piscine déclarait être propriétaire de la piscine… Enfin, ce mossieur avec qui je me suis accroché après la grand messe, se dit socialiste mais ne voit pas en quoi il aurait mieux valu employer les 5 milliards € de cette opération à aider les précaires et pauvres à isoler et changer de moyen de se chauffer, qui ne ”comprend” pas que cette saloperie ”communicante” pénalise celles et ceux qui n’ont pas accès (volontairement ou par manque de moyens) à internet, donc accroît la fracture sociale… Il reconnaît par ailleurs que le Linky ne sera réellement ”intelligent” que par la palette de services qu’il rendra possibles à condition de souscrire auprès des prestataires tiers qui les proposeront ou si on s’équipe en domotique. Il a fini par rompre en me disant qu’il voyait bien qu’il "ne me convaincrait pas”, ce à quoi je lui ai répondu que je n’attendais pas qu’il tente !

☛ Dominique Ramard en tant que conseiller régional en charge de la transition énergétique et défenseur des réseaux intelligents; lui pose que le Linky est un maillon dans tout réseau intelligent, national comme le veulent EDF-RTE-ErDF, ou local, sur un territoire en auto-production; n’a pas été très convaincant, en fait.

☛ Arnaud Lecuyer, pdt de l’ecpi de Plancoët, représentant l’association des maires de France, bien du côté du manche (quand je pense qu’il fait partie du ”comité de pilotage” de l’extension de la Dico !!!); lui avait l’air heureux d’être là…

☛ 3 représentants d’ErDF : un certain M Laurent, tout sourire, prêt à venir nous convaincre même au conseil + 2 sous-fifres qui ”animaient” et souriaient

☛ un médecin de l’ARS qui, en fait, ne sait rien de plus, a du mal lorsqu’on lui demande si des études neutres existent et a dû reconnaître qu’on attend les résultats de l’étude de l’ANSES. Il a sorti le discours attendu type ”on baigne déjà dans les ondes, alors, un peu de plus, un peu de moins…”, le CPL n’émet que ”peu” d’ondes, à basse fréquences… Pas de réponse, par contre, sur les concentrateurs. Et le problème a été que si on a pu poser nos questions on n’a pas pu récupérer le micro ensuite donc…

Frustrant.


Lanvallay était présent en masse (6 élus dont le maire) et du coup, on a mis en scène notre liste des questions que nous posent nos concitoyens en lisant chacun sa question (on en avait 8 en tout). Pas d’effet de surprise, ils les attendaient et surtout, savaient lesquelles éluder. Didier Ibagne a alors pris le relais et je lui en sais gré. Il en ressort un discours ”coup de massue” duquel ressortent les éléments qui vont permettre aux maires frileux de s’abstenir de toute réaction (il y en avait, de ces maires, puisqu’à la fin officielle il y a eu des applaudissements !!!) et des infos qui mériteraient qu’on s’y arrête. Par exemple, si tu as un compteur en bordure de voie publique, ErDF le change sans te consulter; par contre, si ton compteur est à l’intérieur, ils ne veulent pas risquer d’effraction, donc, si tu refuses, ils s’en vont : le citoyen peut donc refuser, si le compteur est à l’intérieur; par contre, si et quand son compteur tombera en panne, pour obtenir un compteur qui ne pourra être qu’in Linky, il devra payer…

Quand même, une info pour le moins saugrenue : Didier IBAGNE a demandé ce que vont advenir les 35 millions de compteurs déposés.

Donc, 1/3 va être ré-utilisé pour les logements construits d’ici à ce que la pose des 35 millions d’unités soient posées… Non, je ne comprends pas non plus.

Un second tiers va être confié aux établissements pour handicapés pour démontage, certes, mais quid des ”déchets non recyclables” ??? Pas de réponse. Quant au 3ème tiers…

Donc, pas grand chose de neuf, simplement l’impression qu’il faut convaincre les tièdes et indifférents.

J’espère que ça traduit l’ambiance et le non-intérêt de cette opération de comm.

A+
Philippe









   28.04.2016 :

Les compteurs éléctriques Linky 28/04/2016, Une analyse du rapport de la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR)

le document -- 80 pages -- en PDF







    27.04.2016 :

l'étude proposée par 'AVENIR', Association pour la Vie dans un Environnement Naturel d'Information et de Recherche


  document PDF







    27.04.2016 :

  Bernard Lassus, directeur du programme Linky chez ERDF, pris en flagrant délit de mensonge.

https://www.facebook.com/News360x/videos/1015259611896287/










  Témoignage d'Etienne, né en 1995:

   11.04.2016 : ci-joint un témoignage instructif relayé par l'asso la Bonne Assiette (Rennes).

Témoignage d'Etienne, né en 1995:

2007

Dans l’été, je commence à me servir beaucoup du téléphone, avec des conversations assez longues. Bien que le téléphone soit filaire, l’oreille collée à l’écouteur chauffe. Le temps passe et cette désagréable réaction  intervient de plus en plus rapidement – elle est à présent quasi immédiate et parfois assez douloureuse. Ce n’est que quelques années plus tard que j’ai remarqué que nos voisins venaient alors de s’équiper d’une box avec WiFi, placée contre le mur mitoyen de nos maisons de ville, c’est-à-dire à maximum trois mètres de l’endroit où je téléphonais.

Hiver 2009 – 2010

Cet hiver marque une nouvelle étape dans la dégradation de mon état : je suis gêné lorsque je passe à côté du compteur EDF, situé dans l’entrée, le circulateur de chauffage me gêne lorsque je passe à proximité, ce qui m’arrive toutefois moins fréquemment que pour le compteur EDF, mais dans ces deux cas la gêne prend toujours la même forme : un bourdonnement grave et continu, que les autres ne perçoivent pas. La VMC quant à elle me force à sortir lorsqu’elle est en marche, sinon mal de tête garanti, avec toujours ce bourdonnement mais insoutenable dans ce cas-là.
                            
2010

En Septembre, je fais ma rentrée en classe de seconde dans un lycée équipé du WiFi. L’hiver 2010 – 2011 vire au cauchemar : quelque temps après la mise en route du chauffage, et donc du circulateur qui assure la circulation de l’eau chaude dans tous les radiateurs, il me devient impossible d’en être proche. Un soir vers minuit, alors que ma sœur, étudiante à l’époque, était encore en train de travailler à un rapport de stage sur l’ordinateur, ma mère décida de rebrancher le chauffage, j’étais au lit et la mise en route du circulateur me réveilla : comme si un camion venait de démarrer dans ma chambre, c’était insupportable. En réfléchissant à ce qui pouvait bien être aussi atroce je me suis rendu compte de ce que venait de faire ma mère ! Le chauffage a été coupé immédiatement.

Toutefois à partir de ce moment je n’ai plus pu rester dans la maison tant que le chauffage fonctionnait. L’hiver fut froid à l’intérieur.

Commença donc une période de grande fatigue. Il me devint nécessaire de brancher une rallonge au téléphone pour m’éloigner du compteur EDF et de la box des voisins lors des communications (lesquels voisins ne voulaient, et ne veulent toujours rien entendre).




2011

Au début de cette année et après quatre mois dans le lycée à WiFi, j’ai commencé à avoir du mal à supporter les lampes au néon des salles de cours (bruit, picotement dans les yeux). Dans les cours de mathématiques impossible de me concentrer sur le cours, et après 30 à 40 minutes je ressens un besoin urgent d’uriner. Il me devient pénible d’utiliser un ordinateur.

Aux vacances d’avril, je passe une semaine de vacances chez des amis dans une zone peu exposée, dans une maison sans électricité, où le système de chauffage central emploie le thermosiphon pour chauffer efficacement. Miracle, au réveil je suis tonique au lieu d’être fatigué.

A mon retour en ville, les plaques de cuisson vitrocéramiques me dérangent.

Après consultation d’un médecin, je suis en mesure de fournir aussi bien à la proviseure de mon lycée qu’à la région dont celui-ci dépend un certificat médical, assorti d’une demande d’assainissement du lycée, malheureusement un peu tard puisque l’année scolaire touchait à sa fin.

Septembre arrive, je rentre en classe de première. Trois mois de vacances ne m’ont pas vraiment reposé. Je me réveille une à deux fois par nuit, entre 2 et 4 heures du matin avec un besoin urgent d’uriner. Au lycée, les séances de travaux personnels encadrés (T.P.E.) se déroulent en salle informatique que je suis contraint de fuir pour me réfugier sur l’accueillant carrelage de la cage d’escalier, avant que mon enseignante ne me trouve une solution moins précaire dans le labo d’histoire - géographie. Assez rapidement je fais devant la classe une présentation de mon problème, la professeure principale (la même que plus haut) se montre très compréhensive, mes camarades en revanche s’en moquent, pour la plupart, éperdument. Certains me disent, manifestement avant même d’avoir pensé, que « c’est psychologique ». On le saura…

Toujours est-il que les téléphones de mes camarades sonnent régulièrement en cours et que je dois me battre quotidiennement pour obtenir l’extinction des néons, bataille nécessaire elle aussi, WiFi +néons finissant par faire beaucoup : impression de cuire au niveau du visage, acouphènes, sensation de malaise, sensation de visage sale, fleuve de sueur sous les aisselles. J’écris donc à la Région et à la proviseure pour obtenir l’extinction du WiFi, lequel est parfaitement inutile puisque les ordinateurs du lycée sont connectés en filaire… Pour la Région qui a installé les bornes il me faut attendre la fin d’une étude (qui s’est effectivement fait attendre : plusieurs mois de retard), pour la proviseure je peux, officieusement, débrancher quelques bornes… Ce sera mon enseignante qui trouvera la technique : je la revois encore tenant la borne WiFi par les cornes, la secouant pour voir si ça s’éteint...

En octobre je me rends à Paris chez le professeur B., lequel après encéphaloscan (peu brillant) et prise de sang rédige un certificat médical.

2012

En octobre au cours d’un devoir surveillé au lycée dans une immense salle avec forêt de néons et WiFi, je me sens très mal, pour finir de jolie façon en m’étouffant par déglutition. Je sollicite donc un aménagement  pour passer les devoirs surveillés en salle isolée, ce que j’obtiens. Dans les salles où j’ai souvent cours, je débranche les bornes WiFi, mais un professeur me faisant remarquer que les informaticiens n’aiment pas que ces bornes soient constamment débranchées et rebranchées, je quitte la salle à la fin du cours en « oubliant » malencontreusement de la rebrancher. Toute l’année elle restera comme ça sans que personne ne s’en soucie, preuve s’il en est de son utilité.

A signaler cet automne–là une demande de R.Q.T.H., au titre de l’électrosensibilité, qui sera obtenue en mars.

Egalement demande d’aménagement d’épreuves au baccalauréat pour passer dans une salle correcte, obtenue aussi.

2013

Vers la fin de l’année scolaire, voici venir la gerbe du lundi matin (tôt: vers 5-6 heures), à l’issue de week-ends copieusement arrosés par les voisins qui s’occupent sans fils. Il est peut-être utile de préciser que bon élève, je n’ai aucune phobie envers l’école ni à l’encontre d’aucun de mes professeurs.

Lorsque j’utilise l’ordinateur trop longtemps, très vite des boutons fleurissent sur la joue la plus tournée vers l’écran, parfois les deux, et quelle que soit la durée d’utilisation la main qui tient la souris est glacée. A présent , lorsque je conduis la voiture de mes parents, équipée d’un ordinateur de bord, j’ai les deux mains glacées, à quoi diriger le chauffage vers le volant n’est d’aucune utilité: il me faut conduire ganté, mais les poignets restent glacés.

Après le passage en juin du baccalauréat dans des conditions décentes, vient l’été et la recherche d’un logement décent lui aussi dans la ville où je vais étudier. Recherche assez laborieuse, très fatigante, mais qui finit à peu près par porter ses fruits.

Demande auprès de l’université d’un aménagement d’épreuves aux examens, obtenu : le relais handicap a déjà eu une étudiante qui a composé enroulée dans du tissu blindé. Je compose donc en salle isolée, sans ordinateurs ni portables trop près.

Pour contenir les velléités geekesques de mes camarades c’est en revanche plus délicat : si mon problème n’est pas mis en doute, changer un peu ses habitudes reste inimaginable, par exemple ne pas envoyer de S.M.S. pendant les cours…

Et mon combat contre les néons continue, rythmé de violentes migraines…


---------------------------------------------------------------
Ass. La Bonne Assiette  lien ici
Blog  lien ici
Facebook  lien ici









    07.04.2016 : liens utiles trouvés sur le net par Elsa, Carmen, Bruno... :

et pour les docs les plus récents et fouillés, j'ai trouvé ça :

un doc de synthèse des assos Priartem + électrosensibles de France qui date du 2 avril  :

http://wiki.priartem.fr/lib/exe/fetch.php/dossiers:compteurs:linky:note_priartem:linky_dis_moi_tout.pdf

ici il y a des docs avec lettres-type de refus qui ont été récemment remis à jour :

http://wiki.priartem.fr/doku.php/dossiers:compteurs:linky

+ sur le site d'Annie Lobé, un autre doc de synthèse :

http://www.santepublique-editions.fr/objects/examen-lettre-de-pierre-monloubou-ERDF-aux-maires.pdf


Et divers liens utiles :

le site de Stéphane LHOMME :

http://refus.linky.gazpar.free.fr/

sur le site d'Annie LOBE :

http://www.santepublique-editions.fr/comment-refuser-le-compteur-linky-chez-vous.html

http://www.santepublique-editions.fr/objects/lettre-au-maire-RAR-opposition.pdf

 
http://www.notretemps.com/recherche?searchword=linky&searchphrase=all








 

une compilation de témoignages proposée par 

1 fichier à lire (PDF)








    26 février 2016 :

  lettre ouverte du Criirem demandant une vraie expertise :
http://www.criirem.org/wp-content/uploads/2016/02/LetOuv-compteur-com.pdf

+ précisions du président (http://www.lagedefaire-lejournal.fr/compteurs-linky/):  "Se pose aussi un problème de santé publique. Les données recueillies au sein de chaque foyer sont envoyées à des « concentrateurs », via des « répéteurs », lesquels communiquent avec un centre de gestion par des hyperfréquences de type GSM. Aux questions qui leur ont été posées, ministres et députés ont une réponse type : « Une expertise menée par le Centre de recherche et d’informations indépendantes sur les rayonnements électromagnétiques (Criirem) a confirmé qu’il n’y avait pas de risque sanitaire aigu ni de risque d’effets physiopathologiques à craindre. » « C’est une présentation très malhonnête de notre expertise ! » tempête Pierre Le Ruz, président du Criirem. Car cette absence de risque concerne uniquement les « effets thermiques » de ces compteurs. Or, pour en subir, il faut se placer à quelques centimètres d’un antenne relais ou sous une ligne à haute tension. Mais le risque sanitaire à long terme (cancers, électrosensibilité) est bien réel. La Criirem estime en effet qu’il faut se tenir à au moins 2 mètres d’un compteur et à au moins 5 mètres d’un répéteur ou d’un concentrateur pour éviter les ondes dangereuses. Mission quasiment impossible en immeuble. Quant à l’environnement extérieur, ces compteurs ne feront qu’« augmenter le brouillard électromagnétique », qui n’en avait pas besoin. « C’est du délire technologique, estime Pierre Leruz. On fait encore passer les problèmes de rentabilité avant les problèmes de santé. »


Lettre ayant abouti à une réunion le 7 mars promettant de futures mesures indépendantes
(http://www.criirem.org/autres-emetteurs/linky-erdf-mesures-independantes)

Pour Michèle RIVASI « Ce dialogue a permis d’obtenir, en fonction des nombreuses interrogations sur les niveaux d’ondes et la nature des fréquences utilisées par Linky l’accord D’ERDF d’organiser une rencontre avec ERDF, l’ANFR (Agence Nationale des Fréquences), le CRIIREM (Centre de Recherche et d’Information Indépendant sur les Rayonnements Électro Magnétiques) et d’autres laboratoires pour élaborer un protocole de mesures avec les parties prenantes, organiser une campagne de mesures avec les différents laboratoires et publier les résultats obtenus.

Laurence ABEILLE rappelle « qu’ERDF a confirmé la possibilité pour les personnes électro hypersensibles de refuser ce compteur, quand il est à l’intérieur de leur habitation. A la demande des personnes électro hypersensibles, une expertise pourra être menée sur place, pour évaluer les niveaux d’émission. »


  19 avril 2016 : la Ligue des Droits de l'Homme demande un moratoire sur le Linky afin de laisser le temps à la CNIL et aux expertises scientifiques de se prononcer.

Communiqué ici : http://www.ldh-france.org/wp-content/uploads/2016/04/CP-LINKY-maquette.pdf














    17.01.206 : proposé par Annie LOBE, journaliste indépendante


-----Message d'origine-----
De : mairies-bounces@discussion-publique.org [mailto:mairies-bounces@discussion-publique.org] De la part de Fred Boutet
Envoyé : dimanche 17 janvier 2016 13:39
À : mairies@discussion-publique.org; conseillers-canton-villefranche@p-plum.fr
Objet : 105.000 compteurs intelligents retirés au Canada après 8 incendies


Bonjour, (MERCI DE BIEN VOULOIR TRANSMETTRE CE MAIL A VOTRE CARNET D'ADRESSES)

De la part d'Annie Lobé, journaliste scientifique indépendante

Un an après le début de leur installation, une région canadienne, le Saskatchewan, a ordonné en 2014 le retrait obligatoire de 105.000 compteurs intelligents après le déclenchement de 8 incendies en deux mois.

http://ici.radio-canada.ca/regions/saskatchewan/2014/07/30/006-remplacement-compteurs-intelligents-saskpower.shtml
(et voir ci-joint l'article en fichier .doc)

Le ministre responsable de la société d'électricité d'Etat SaskPower a déclaré :

« La sécurité est notre priorité. Les inquiétudes sont suffisamment importantes, et nous croyons que si la sécurité des familles saskatchewanaises est en danger, nous devons agir. C'est pourquoi nous avons donné cet ordre à SaskPower. »

Le remplacement des compteurs intelligents par des anciens compteurs devait coûter 15 millions de dollars à cette société d'électricité d'Etat.

Ce qui est scandaleux, pour la France et pour les Français, c'est que ce matin samedi 16 janvier 2016 sur la radio RMC, Bernard Lassus le responsable Linky d'ERDF a reconnu exactement le même nombre d'incendies : 8 incendies (soit disant sur 300.000 compteurs installés mais personne n'a la preuve que ce nombre de compteurs étaient vraiment installés au moment du déclenchement des 8 incendies, pendant l'expérimentation en 2010-2011).

Mais Bernard Lassus a reconnu ces 8 incendies en ces termes : "Les problèmes d incendie ne concernent que 8 cas sur 300 000 compteurs déjà installés".

Dans la province du Canada, avec le même nombre d'incendies, la décision a été prise de renoncer aux compteurs intelligents.

Mais après 8 incendies pendant une phase d'expérimentation, ERDF a quand même décidé de généraliser le déploiement du compteur Linky !

Il se trouve que j'ai rencontré brièvement le directeur des Affaires publiques d'ERDF, Pierre Guelman, à l'issue d'une table ronde organisée à la maison de la Chimie par le sénateur Bizet en novembre 2015. Je ne lui ai parlé que des pannes, pas des incendies.

Mais ce qui est curieux, c'est qu'il a eu exactement le même type de réaction que Bernard Lassus.

Je lui ai demandé : "Mais comment allez-vous faire avec toutes ces pannes ?" et lui ai exposé très rapidement les cas dont j'avais recueilli les témoignages (voir ci-joint la nouvelle version du diaporama sur les pannes et incendies provoqués par le Linky, plus sobre dans sa présentation).

Et voici ce qu'il a répondu :
"Oh, mais ça ne va pas être aussi catastrophique que vous le dites !"
avant de prendre la poudre d'escampette :
"On m'attend pour le déjeuner".

Ces professionnels informés minimisent les dangers et les risques qu'ils créent pour la population. Est-ce normal ? Non !

Je vous propose, à titre de protestation contre la légèreté de ces professionnels qui devraient se soucier avant tout de notre sécurité, de leur faire suivre massivement le présent mail.

pierre.guelman@erdf.fr

bernard.lassus@erdf.fr

Trois nouveaux témoignages sont à ajouter à propos des pannes provoquées par le Linky (de pair avec des effets sur la santé). Ils complètent le diaporama :

1. "Je possède malheureusement UN COMPTEUR LINKY chez moi. Je ne sais pas si ça vient de là, je viens d’être opéré du coeur à deux reprises.

Je constate que depuis que ce compteur a été installé, mes problèmes de santé se sont dégradés, que les chargeurs des différents appareils électriques et électroniques que j'ai en ma possession sont HS régulièrement, même le chargeur de mon véhicule électrique a rendu l’âme.

D’après le constructeur du véhicule, ce n'est pas normal, et après discussions avec d'autres personnes de mon entourage qui ont le même type de véhicule, ils n'ont pas eu à déplorer ce type de problème, en revanche ils ne sont pas équipés du compteur LINKY et habitent la même région que moi."
(9 janvier 2016, commentaire envoyé sur la pétition en ligne :
http://www.cyberacteurs.org/cyberactions/compteur-linky-sens-economique-eco-1084.html
que je vous encourage à signer si ce n'est pas encore fait)

2. (Il s'agit de l'appartement à Bagneux, cité dans le diaporama, dont les occupants sont toujours chez Darty à cause des pannes à répétition de l'ordinateur et de la télévision) :

"Ma mère, qui dort la tête collée aux compteurs Linky et aux concentrateurs qui se trouvent juste en-dessous (les compteurs se trouvent derrière la cloison dans le local vide-ordure, mais ma mère ne les a pas vus), a fait un AVC et a subi 4 opérations depuis début septembre 2015, avec à chaque fois anesthésie générale à cause de chutes avec fracture du col du fémur." (mail reçu par Annie Lobé)

3. (Concerne les pannes dans des maisons non elles-mêmes équipées de Linky, dès lors que le Linky est installé dans une rue. Il s'agit d'une deuxième maison située à Montreuil non loin de celle, citée dans le diaporama, dans laquelle un ordinateur s'éteint tout seul depuis que le Linky a été installé dans la rue, alors que cette maison n'est pas elle-même équipée de Linky.
Dans la deuxième maison voisine, qui n'est pas non plus équipée de Linky, une personne handicapée a eu à subir les conséquences d'une très longue panne générale d'électricité inexpliquée) :

"La maison est restée 1 nuit et 1 matinée sans électricité - tout a sauté et impossible de définir la cause. La personne handicapée - son matelas anti-escarre complètement dégonflé - la machine pour l’alimenter out... Je vous laisse imaginer..."
(Mail reçu en janvier 2016 par Annie Lobé)


Je compte sur vous tous, qui recevrez ce mail, pour l'envoyer à Bernard Lassus et Pierre Guelman d'ERDF afin de leur signifier votre désaccord total avec leur façon de traiter les graves problèmes engendrés par le Linky.

Bien sincèrement à vous,
Annie Lobé