m à j : 06 Mars 2013







01 la catastrophe
02
les suites
03 leçons & commentaires
04 documents
 

S

d

s






 

01. la catastrophe, 11 Mars 2011
w   la page en PDF

L'accident nucléaire de Fukushima (福島第一原子力発電所事故, Fukushima Dai-ichi (prononciation) genshiryoku hatsudensho jiko?), également désigné comme la catastrophe de Fukushima1, a eu lieu le 11 mars 2011 au Japon.

L’accident a impliqué les réacteurs 1, 2 et 3 et la piscine de désactivation du réacteur 4 de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi. Le séisme du 11 mars 2011 a entraîné un arrêt automatique des réacteurs en service, la perte accidentelle de l'alimentation électrique et le déclenchement des groupes électrogènes. L'observation d'émissions de xénon pourrait signifier que la structure des réacteurs aurait été endommagée immédiatement après le séisme avant que le tsunami ne l'atteigne2. À la suite du tsunami, des groupes électrogènes de secours sont tombés en panne. Des débris ont pu obstruer des prises d'eau. Ces défaillances, couplées à plusieurs erreurs humaines aussi bien de fond que pratiques3, ont causé l'arrêt des systèmes de refroidissement de secours des réacteurs nucléaires ainsi que ceux des piscines de désactivation des combustibles irradiés. Le défaut de refroidissement des réacteurs a induit des fusions partielles des cœurs de trois réacteurs nucléaires puis d'importants rejets radioactifs.

Cet accident nucléaire majeur est classé au niveau 7 (le plus élevé) de l'échelle internationale des événements nucléaires, ce qui le place au même degré de gravité que la catastrophe de Tchernobyl (1986), compte tenu du volume important des rejets4. L'accident nucléaire de Fukushima est ce qu’on appelle au Japon un Genpatsu-shinsai (原発震災?), un accident combinant les effets d'un accident nucléaire et d'un tremblement de terre.

Mise hors service depuis l'accident, la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi sera démantelée sur une durée évaluée à quarante ans5. À la suite du tremblement de terre et du tsunami, la centrale nucléaire de Fukushima Daini (incident de niveau 3) et la centrale nucléaire d'Onagawa ont également été endommagées.

Les conséquences sanitaires des doses d'irradiations reçues par la population ont été jugées minimes par l'Organisation Mondiale pour la Santé : les niveaux d'incidence prédits par les modèles sont faibles, et aucune augmentation observable du taux de cancer n'est attendue.
s  page de clips :

s pages de clips :

r  pages de clips :

d  pages de clips :

v 
pages de clips :
  

 




 

 

02. les suites
D  Sélection d'articles sur le thème 'Fukushima, 2 ans après' (Mars 2013) (PDF)


r  > 2 ans plus tard

s  http://www.rue89.com/rue89-planete/fukushima

s
s 

s  > http://www.guardian.co.uk/environment/fukushima



UP

 

 




 

03. leçons, commentaires
s

S

d

s






UP

 








 

04. documents







UP

 


 

 

top

pearl

retour