agriculture 'bio'

 

 
m à j : 02 Octobre 2013

 




clic
article général (Wikipédia)
clic enjeux
clic presse & documents









article général (Wikipédia) :

L’agriculture biologique est une méthode de production agricole basée sur l'interdiction de la chimie de synthèse, que ce soit pour les traitements de protection des plantes ou les engrais.

Cette méthode affirme mieux respecter le vivant et les cycles naturels. Elle vise à gérer de façon globale la production en favorisant l'agrosystème mais aussi la biodiversité, les activités biologiques des sols et les cycles biologiques.

Il n'existe pas de données mettant en évidence un impact environnemental de cette forme d'agriculture vis-à-vis de toutes les autres, pour toutes les cultures et en tous lieux, dans certains cas c'est l'inverse.

Une étude menée sur des fermes anglaises a montré, pour l'agriculture biologique par rapport à l'agriculture traditionnelle, une réduction de 55 % des rendements et une augmentation de 12,4 % de la biodiversité.

D'autres études mettent en avant l'importance de l'ensemble de l'environnement général (présence de cultures variées, de prairies permanente, de bordures de champs non fauchés ou désherbés, taille des parcelles) plutôt que l'usage de la chimie surtout quand ils comparent l'agriculture biologique et l'agriculture de conservation.

Pour atteindre ces objectifs, les agriculteurs biologiques doivent respecter des cahiers des charges et des règlements qui excluent notamment l'usage d’engrais chimiques de synthèse et de pesticides de synthèse, ainsi que d'organismes génétiquement modifiés.

Les agriculteurs qui pratiquent ce type d'agriculture misent, par exemple, sur la rotation des cultures, l'engrais vert, le compostage, la lutte biologique, l'utilisation de produits naturels comme le purin d'ortie ou la bactérie Bacillus thuringiensis, et le sarclage mécanique pour maintenir la productivité des sols et le contrôle des maladies et des parasites.

Définie depuis les années 1920, l'agriculture biologique est organisée à l'échelle mondiale depuis 1972 (International Federation of Organic Agriculture Movements - IFOAM) et reconnue dans le Codex alimentarius depuis 1999.

À ce titre, il s'agit de l'une des formes les plus anciennement organisées d'agriculture durable. Au sein de ces dernières, l'agriculture biologique se caractérise notamment par le fait que l'épithète « biologique », ou son abréviation « bio » impliquent une certification attribuée correspondant à des normes et à des cahiers des charges, et que le mot est, souvent, légalement protégé. Plusieurs labels internationaux de reconnaissance pour ce type d'agriculture ont été définis.

Dans le monde, environ 37,5 millions d'hectares étaient consacrés à l'agriculture biologique en 2009.

Suite de l'article sur :

clic  http://fr.wikipedia.org/wiki/Agriculture_biologique

  l'article sous forme de PDF (24 pages)

  La certification bio (PDF)
autres définitions :
m agri L’agriculture biologique
(05/09/2011) > http://agriculture.gouv.fr/agriculture-biologique

L’agriculture biologique constitue un mode de production qui trouve son originalité dans le recours à des pratiques culturales et d’élevage soucieuses du respect des équilibres naturels. Ainsi, elle exclut l’usage des produits chimiques de synthèse, des OGM et limite l’emploi d’intrants.

Les bénéfices que la société peut retirer de l’agriculture biologique sont multiples en termes de création d’activités et d’emplois, de préservation de la qualité des sols, de la biodiversité, de l’air et de l’eau. Ce mode de production permet d’expérimenter en vraie grandeur des pratiques innovantes respectueuses de l’environnement et qui sont susceptibles d’être développées plus largement en agriculture. Ses modes de transformation privilégient la mise en valeur des caractéristiques naturelles des produits.

 

logo   > L’agriculture biologique est une méthode de culture qui n’utilise pas de pesticides ou d’engrais chimiques, et qui les remplace par d’autres méthodes incluant des produits issus des plantes ou des animaux : purin, compost, savon noir…



comm euro  > "Le bio, bon pour la nature, bon pour nous" (index)

doigt  http://www.agriculturebio.org

logo  le site 'Agencebio.org'


 

up 

 


enjeux

m agri
Le plan d’actions "Agriculture biologique : horizon 2012" :

Présenté en septembre 2007, le plan d’action en faveur de l’agriculture biologique intègre les thématiques nécessaires au développement de ce mode de production respectueux de l’environnement selon cinq axes :

1- La conversion et la pérennité des exploitations biologiques,
2- La structuration de la filière,
3- La consommation de produits bio et la marque AB,
4- La recherche, le développement et la formation,
5- La réglementation adaptée.

Consulter la brochure Agriculture biologique : horizon 2012 (juillet 2011)
Consulter la brochure en anglais

Mise en œuvre du plan d’actions


Le plan pour le développement de l’agriculture biologique porte ses fruits :

  • Fin 2010  845 000 ha sont cultivés en bio (dont 1/3 en conversion, +45% en 2 ans) c’est à dire 3,1% de la SAU, 

  • 20 600 exploitations sont bios, (+ 55% en 2 ans) soit 4% des exploitations françaises.

  • Plus de 30 000 opérateurs opèrent de la production à la distribution.

  • Un marché bio représente 3,5 milliards d’euros (+32% en 2 ans), 2% du marché alimentaire.

La tendance se poursuit sur 2011 avec + 1120 exploitations engagées sur les 4 premiers mois de 2011.

 

up 

 

 





presse & documents

m agri pdf "la gestion des risques en agriculture biologique" (2008)

weebio > les principales certifications 'bio' (pdf)

 

 

 

top

pearl

retour