Dernière mise à jour / derniers ajouts : 05.02.2017












Le contexte : le "marché" d'un élément devenu indispensable à nos vies, la fée électricité.

  Notion de marché de l'électricité :

définition générale sur Wikipedia

en France sur Wikipedia

Un peu d'Histoire (Wikipedia > https://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lectricit%C3%A9_de_France)

Avant EDF, l'engouement boursier pour l'électricité entre-deux guerres, dopé par la multiplication par huit de la production hydro-électrique dans les années 1920, a engendré un besoin d'Interconnexion électrique et débouché sur une forte concentration du secteur, dominé par L'Union d'électricité, leader français avec 2 milliards de francs d'actifs en 1939, devant L'Énergie industrielle et ses 1,3 milliard de francs.

   https://www.edf.fr/

La Loi du 8 avril 1946 instituait en France :

un monopole de concession sur la distribution, permettant toutefois aux entreprises locales (régies, SICAE et SEM) de continuer leurs activités ;

un monopole de production pour les installations de production d'une puissance supérieure à 8 MVA (l'article 8 de la Loi prévoyant des exceptions pour la SNCF, les Régies, les Charbonnages de France).

Ce monopole de production a été progressivement abrogé à partir de 2000, au fur et à mesure de la transposition en France des directives européennes sur la constitution du Marché intérieur de l'électricité. Ce marché est contrôlé depuis 2000 par la Commission de Régulation de l'Energie (la CRE, sur Wikipedia)

  http://www.cre.fr/





conséquence : un système totalement pyramidal et centralisé dans lequel dans l'immense majorité des régions, toute production d'électricité est basculée sur un système de transport (assuré par RTE) et de distribution (assuré par ErDF)

  http://www.erdf.fr/

  http://www.rte-france.com/

Il faut ici noter une "bizarrerie" si typiquement française : s'il y a bien eu ouverture à la concurrence du marché de la production et de celui de la fourniture d'électricté, il y a par contre monopole de celui du transport (RTE in WIKI) et de la distribution, des relevés, de l'affacturage au nom d'EDF (ErDF in WIKI) qui sont toutes deux des filiales à 100% d'EDF.





Une confusion fréquente existe quant à la possession des lignes de distribution finale (basses tensions), des transformateurs et des compteurs : ces éléments terminaux appartiennent aux communes et / ou communautés de communes selon le cas, et ErDF n'y intervient qu'en qualité de prestataire de services, en DSP ou délégation de service public. ErDF intervient de ce fait pour le relevé de consommation au nom de tous les fournisseurs, d'où les problèmes liés au "compteur intelligent Linky"









mise à jour le 16 Mai 2016

mise à jour le 16 Mai 2016

mise à jour le 16 Mai 2016

mise à jour le 13 Janvier 2017

mise à jour le 14 Janvier 2017

mise à jour le 16 Mai 2016

mise à jour le 16 Mai 2016

mise à jour le 16 Mai 2016

mise à jour le 16 Mai 2016

mise à jour le 02 Février 2017