La Glyptothèque Carlsberg

  La Ny Carlsberg Glyptotek, ou, en français, la Glyptothèque Ny Carlsberg, est un musée de Copenhague, la capitale du Danemark. Le noyau initial de ses collections a été constitué par Carl Jacobsen, le fils du fondateur de la brasserie Carlsberg et alors à la tête de celle qu'il avait créée, la Ny Carlsberg (Nouvelle Carslberg). Elles incluent des antiquités égyptiennes, grecques et romaines ainsi que des sculptures romantiques et des peintures impressionnistes et post-impressionnistes.

Architecture

La Ny Carlsberg Glyptotek est située dans le centre-ville de Copenhague dans un bâtiment qui n'est séparé des Jardins de Tivoli que par une rue. Ce bâtiment au style élégant se distingue notamment par le jardin d'hiver qu'il abrite en son centre.

Sa première aile fut construite par l'architecte Vilhelm Dahlerup puis inaugurée en 1897. La deuxième fut quant à elle dessinée par Hack Kampmann et livrée en 1906. Elle abrite aujourd'hui les collections d'antiquités. En 1996, le musée fut finalement agrandi une seconde fois par l'architecte danois Henning Larsen.

Collections

Si la Ny Carlsberg Glyptotek conserve d'importants chefs-d'œuvre relevant de l'âge d'or de l'art danois, elle entretient également des collections provenant de l'extérieur du pays, dont certaines tout à fait remarquables. C'est ainsi que sa collection d'art étrusque fait partie des plus importantes situées hors d'Italie. De la même façon, sa collection de sculptures d'Auguste Rodin serait la première hors de France.

Quoi qu'il en soit, les artistes français sont particulièrement bien représentés à la Ny Carlsberg Glyptotek. On y retrouve en effet un grand nombre d'œuvres de Jean-Baptiste Carpeaux et de Paul Gauguin ainsi que des travaux de Claude Monet, Camille Pissarro, Pierre-Auguste Renoir, Alfred Sisley, Edgar Degas et Paul Cézanne, mais aussi ceux de Henri de Toulouse-Lautrec et Pierre Bonnard ou encore du sculpteur Ipoustéguy.

 

Œuvres

  encore un endroit qu'il faudrait pouvoir visiter en plusieurs jours, tant il est riche. Il peut également désappointer : la collection d'oeuvres de Paul GAUGUIN n'était pas visible; par contre, la surprise est venue d'une salle emplie des bronzes d'Edgar DEGAS : on y a passé du temps ! Puis, la salle dédiée aux impressionnistes, qui tient ses promesses, et, pour terminer, l'exposition temporaire consacrée en 6 salles sur 3 étages à Pierre BONNARD.

ce sont les photos 'brutes', non redressées, non dépouillées des cadres...



(
la collection de
bronzes d'Edgar
DEGAS
Vient ensuite la salle où est exposée une collection fascinante d'oeuvres du 19-20ème siècles :
Surprise : j'ignorais
que Daumier fut
aussi sculpteur
 
     
Enfin, l'exposition
temporaire du
moment, qui est
consacrée à Pierre
BONNARD, que je
connaissais peu.

 

La vue depuis la terrasse