index des jours
01 02 03 04 05 06 07 08 09 10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31  

 




12, (Août 2019)

 

 

dans une autre page : Linky, EDF, Enedis (ex-ErDF), Areva  & co

à la date du jour, 922 communes s'opposent au 'Linky'

 

 

 



17 Août 2019  

- By Alejandra Borunda, August 12, 2019- Environment

West Antarctica is melting—and it’s our fault

The fingerprints of human-caused climate change have made it to Antarctica, a new study shows

The towering glaciers of West Antarctica hold the fate of the world’s coasts in their flanks. Their collapse could send sea levels up by at least a foot by 2100—and potentially much more.

For years, scientists have watched and learned that those glaciers are crumbling and melting, the rate speeding up over the decades and imperiling the stability of the entire ice sheet. But while the science was clear that human influences on climate would affect the ice down the line, it has been hard to tell whether human-driven global warming has affected the melting already underway.

PDF

 

 

 

 

     

- Entretien > 17 mai 2019 / Entretien avec Jade Lindgaard

Jade Lindgaard : “Un journalisme de transformation sociale me paraît vital”

Dans le cadre capitaliste et patriarcal de la société, l’attention portée à l’écologie est périphérique. Dans cet entretien, la journaliste Jade Lindgaard explique comment, selon elle, raconter le monde, notamment les luttes ancrées au sol, permet de le comprendre et de s’engager pour qu’il change.

Reporterre poursuit une grande série d’entretiens de fond avec celles et ceux qui renouvellent la pensée écologique aujourd’hui. Parcours, analyse, action : comment voient-elles et voient-ils le monde d’aujourd’hui ? Aujourd’hui, Jade Lindgaard, journaliste à Mediapart, autrice de Je crise climatique (La Découverte) et membre du collectif Féministes pour la justice climatique/Toxic Tours.

PDF

 



12 Août 2019  

     

- Laura Raim, 6 Août 2019

Faut-il désirer un monde sans frontière ?

L’abolition des frontières (et des États) est une aspiration ancienne dans le camp humaniste… mais aussi dans celui du capitalisme. En réalité, tout dépend de ce qu’elles séparent et de ce que l’on veut faire circuler librement entre elles.

La gauche condamne les frontières fermées, la chose est entendue. Mais quel terme pose problème, au juste : "fermées" ou "frontières" ? Plus radical encore que le titre de la chanson culte de Tiken Jah Fakoly, "Ouvrez les frontières", le nom des activistes No border dessine un horizon d’abolition pure et simple des frontières nationales, et donc des nations.

PDF

 

 

 

 

 



11 Août 2019  

     

- August 08, 2019

3 Native American Tribes Leading the Way on Clean Energy

While some policymakers were throwing up their hands on the climate crisis, several Native communities were doubling down on an obvious solution: Go all in on renewables.

If there’s a silver lining in all the terrifying climate headlines recently, it’s the fact that the world finally seems to get the gravity of the crisis. But when the conversation turns to solutions here in the US, one prominent voice seems to be consistently left out.

PDF

 

 

 

 

     

- 13 mai 2019 / Michel Damian

Les climatologues s’inquiètent : les nouveaux modèles pointent vers un réchauffement de 5°C

Les modèles du climat continuent à s’améliorer. Mais la tendance qu’ils font apparaitre inquiète les scientifiques : le réchauffement en cas de doublement de la concentration de CO2 dans l’atmosphère serait plus important qu’on ne le prévoyait jusqu’à récemment.

❐ L’auteur de cet article, Michel Damian, est professeur émérite à l’Université de Grenoble-Alpes (laboratoire Gael).

En 1896, le chimiste suédois Svante Arrhenius estimait qu’un doublement de la teneur de l’atmosphère en CO2 accroîtrait les températures de l’ordre de 5-6 °C selon les latitudes. Cette hypothèse du doublement du CO2 (d’ici 3.000 ans pour Arrhenius, au rythme de son temps) est devenue le fil conducteur des recherches sur l’évolution du climat et sa modélisation.

PDF

 

 

 

 

 

     

- Info > 26 novembre 2018 / Alexandre-Reza Kokabi (Reporterre)

6 questions, 6 réponses sur le changement climatique, ses effets, et les responsabilités

Confrontés à un changement climatique largement imputable aux humains riches, tous les êtres vivants sont au bord de la même falaise. Mais certaines populations sont plus proches du précipice. Et riches et pauvres ne sont pas également responsables. Voici six questions et six réponses pour mieux comprendre les dérèglements climatiques et leurs conséquences différenciées.

COP24 — Pendant trois semaines, Reporterre devient "le quotidien du climat". Tous les jours, à partir du 26 novembre, une enquête ou un reportage sur ce phénomène qui commence à bouleverser la vie de l’humanité et définit son avenir. Tous nos articles sont à retrouver ici !

PDF

 

 

     

- Ma vie au poste - Samuel Gontier, publié le 23/01/2019.

Oxfam s’est trompé, les inégalités sont un bienfait pour l’humanité

Lundi dernier, les meilleurs économistes de LCI et de BFMTV décryptaient les rapports publiés par Oxfam et Attac, deux officines d’extrême gauche notoirement altermondialistes et anticapitalistes. Ils en ont brillamment démontré l’inanité. Car l’extrême fortune des plus riches milliardaires est naturellement proportionnelle à leur incommensurable génie. En outre, elle bénéficie à (presque) toute l’humanité.

"Je voudrais pas…", hésite Eric Brunet. "Mais enfin, qui fait ces rapports ?"

L’éditorialiste de BFMTV parle du rapport d’Oxfam sur les inégalités dans le monde et aussi de celui d’Attac sur les sociétés du CAC40. Finalement, il n’hésite plus :

"Je voudrais quand même… Juste un petit truc parce que ces rapports sortent à un moment précis, la veille de Davos."

C’est déloyal. Pourquoi ne pas les publier la veille du 15 août ?

PDF

 

 

 

 

 



10 Août 2019  

     

- Hot Topics - Immigration - Trump - Religious Right - Written by Phil Rockstroh - Common Dreams - August 9, 2019

Trump’s frightened legions show a pathology at the root of our cultural nervous breakdown

The United States of America is less of a nation than a collective, psychotic episode.

Official White House Photo by Shealah Craighead

Within day to day life in the nation, a cultural aura exists that shifts, mingles, and merges between a sense of nervous agitation and displaced rage, in combination with a sense of weightlessness. The fragmented quality of daily life imparts an insubstantial, unreal quality wherein the citizenry of the capitalist/consumer empire of hungry ghosts drift through a nadascape comprised of ad hoc, fast-buck-driven, suburban/exburban architecture and the ersatz eros of constant, consumer come-ons.

Yet beneath the nebulous dread and nettling angst of it all, there exists the primal human imperative for connection and social communion i.e., authentic eros. The most lost among the lost in the ghost-sphere of the collective mind attempt to animate the realm of shades with libations of blood. The gods of the capitalist death cult demand no less.

PDF

 

 

 

 

     

- - George Monbiot, Wednesday 7 August 2019

How the world’s dirtiest industries have learned to pollute our politics

The fossil-fuel lobby is threatened by public concern over the climate crisis. So it’s buying influence to get the results it wants

The tragedy of our times is that the gathering collapse of our life support systems has coincided with the age of public disservice.

Just as we need to rise above self-interest and short-termism, governments around the world now represent the meanest and dirtiest of special interests. In the United Kingdom, the US, Brazil, Australia and many other nations, pollutocrats rule.

PDF


 

 

 

     

, d'après - Yasha Levine, 5 Avril 2012

L'invention du capitalisme : comment des paysans autosuffisants ont été changés en esclaves salariés pour l’industrie (par Yasha Levine)


"…il faut être idiot pour ne pas comprendre que les classes populaires doivent être maintenues dans la pauvreté, sans quoi elles ne seront jamais laborieuses.”
— Arthur Young (1771)

La doctrine économique de notre culture stipule que le capitalisme est synonyme de liberté individuelle et de sociétés libres, n’est-ce pas ? Eh bien, si vous vous êtes déjà dit que cette logique était une belle connerie, je vous recommande la lecture d’un livre intitulé The Invention of Capitalism (L’invention du capitalisme, non traduit), écrit par un historien de l’économie du nom de Michael Perelman, contraint de s’exiler à Chico State, une université perdue dans la Californie rurale, pour son manque de sympathie envers l’économie de marché. Perelman a utilisé son temps d’exil d’une des meilleures manières possibles, explorant et fouillant les travaux et la correspondance d’Adam Smith et de ses contemporains afin d’écrire une histoire de la création du capitalisme allant au-delà du conte de fées superficiel qu’est La Richesse des nations ; il nous propose ainsi de lire les premiers capitalistes, économistes, philosophes, prêtres et politiciens dans leurs propres mots. Et ce n’est pas beau à voir.

PDF

 

Class War For Idiots - April 5, 2012, By Yasha Levine

Recovered Economic History: “Everyone but an idiot knows that the lower classes must be kept poor, or they will never be industrious”

“…everyone but an idiot knows that the lower classes must be kept poor, or they will never be industrious.” - —Arthur Young; 1771

Our popular economic wisdom says that capitalism equals freedom and free societies, right? Well, if you ever suspected that the logic is full of shit, then I’d recommend checking a book called The Invention of Capitalism, written by an economic historian named Michael Perelmen, who’s been exiled to Chico State, a redneck college in rural California, for his lack of free-market friendliness.

les 2 articles ci-dessus en 1 PDF

 

 

 

 



     

- Publié le 16 août 2017, par StopLinkyBayonne - Document réalisé par Roger HUBERT, Electro geo bio Logis

LINKY L'énergie plus chère avec des mesures en kVa et non plus en kWh

THEORIE

Chaque appareil électrique a une puissance (indiquée normalement sur l’étiquette) qui se calcule de la manière suivante, si on part de la formule classique P (Puissance en Watts) = V (Volts) x I (ampères) on obtient donc une puissance en Watts ou Kilowatts.

Mais il y a un autre paramètre qui influence la puissance consommée. C’est le facteur de puissance de tout appareil électrique, dont l’unité de mesure est le cosinus Phi.

 

On peut le trouver écrit sur le ballast (transfo) des tubes "néons“ ou sur certains moteurs électriques.

Ce cosinus phi propre à chaque appareil électrique mesure un déphasage. Le courant électrique 220 V ou 380 V est dénommé courant alternatif, car il change de sens 50 fois par seconde, donc 50 fois dans un sens et 50 fois dans l’autre. C’est pour cela que l’on parle du courant 50 hertz. Pour la suite nous ne parlerons que du 220 V....

PDF

 

 

 



     

- 24 juil. 2014 - Par Paeonia, Édition : Palestine

Ex combattants de Tsahal, ils refusent maintenant de se taire et parlent

Micha, Dana, Noam, et Mikhael ont com­battu pour Tsahal. C’est la pre­mière fois que des offi­ciers israé­liens mani­festent à visage découvert leur contes­tation à propos des exac­tions infligées dans la bande de Gaza, entre 2000 et 2009.

PDF

 

 

 

 

 



     

- Hervé Rolland à Je vote l'Avenir En Commun -  22 Mai 2019 - Franc et direct Bravo!!! - Soirées La Rochelle

Après Blanche Gardin, c'est la réponse de Wilfrid Lupano au ministre de la Culture qui fait le buzz

Monsieur le ministre,

À ma très grande surprise, vous m’avez adressé la semaine dernière un courrier pour m’annoncer que vous me décerniez le grade de chevalier des arts et lettres.

Je vous remercie de cette délicate attention, mais j’ai bien peur de devoir refuser cet "honneur".

Déjà, spontanément, je n’ai jamais été très excité par les médailles. Pierre Desproges disait

"les décorations, c’est la libido des vieux".

Je me plais à penser que je n’en suis pas encore là. Il y a cependant des distinctions plus réjouissantes que d’autres, et celle-ci a l’inconvénient, monsieur le ministre, d’être remise par un représentant politique.

PDF

 

 

 

 

 


09 Août 2019  

     

- 1 août 2019, Régis de Castelnau

Qui a tué Steve Canico? Qui est responsable et pourquoi est-il mort ?

Depuis la découverte du corps du malheureux Steve Canico dans la Loire, on peut assister à l’écœurant spectacle d’une course au mensonge et à la défausse sous la conduite d’un premier ministre dont on a la confirmation que de toute la bande actuellement au pouvoir, il est le plus dangereux pour nos libertés.

De façon entêtante m’est revenue à l’esprit l’extraordinaire chanson de Bob Dylan superbement reprise en français par Graeme Allwright et entendue dans ma jeunesse : “Qui a tué Davy Moore ?”

Le refrain lancinant pose et repose la question de savoir pourquoi le boxeur Davy Moore est mort sur le ring au cours d’un combat. Chaque couplet imagine la réponse de tous ceux qui sont responsables mais se justifient et se défaussent, concluant leurs propos d’un terrible :

“vous ne pouvez pas m’accuser !”

PDF

 

 

 

 



     

- 29 juillet 2019

Un cadre d’HSBC démissionne publiquement avec une lettre ouverte à l’humanité

"Je prends en ce jour la décision de démissionner publiquement à travers cette lettre ouverte !"

Jérémy Désir est un "quant", un mot utilisé dans le milieu de la finance pour désigner un analyste quantitatif. Toujours pas clair ? Les quants, ce sont des ingénieurs spécialisés dans l’application de méthodes mathématiques et statistiques de haut vol à des problèmes de gestion financière. Vulgairement : maîtriser les chiffres pour maximiser les profits. Hier encore, l’homme travaillait au siège de la banque HSBC au département des risques, une position prestigieuse dans le milieu de la finance.

Mais voilà, le décalage entre la réalité de la crise écologique et les objectifs de l’entreprise et du milieu financier en général était devenu trop lourd que pour être humainement supportable. Dans sa lettre, il dénonce la passivité grossièrement déguisée de son employeur, HSBC. Il accuse de l’intérieur les manœuvres des puissances financières pour "maintenir cet obscurantisme capitaliste meurtrier”.

Mais il ne s’arrête pas là. L’expert livre surtout un rapport de 50 pages décrivant l’inadéquation criante de la réponse des banques à la crise climatique et ce pourquoi on ne sauvera plus l’humanité en préservant le statut quo.

Un document important qu’il avait précédemment remis à sa hiérarchie, sans effet. L’employé a donc décidé de rendre ce rapport disponible en téléchargement libre. On y trouve "un condensé de faits et d’analyses indiscutables sur l’urgence de notre nécessité d’agir drastiquement avec courage" selon ses mots. Une véritable mine d’or d’informations et surtout une critique systémique des institutions invitant à un changement profond de civilisation et de ses structures économiques dévastatrices.

Ce lundi 29 Juillet 2019, le jour du dépassement mondial, Jérémy Désir prenait donc la décision de démissionner publiquement. Voici sa "Lettre ouverte à l’humanité" telle qu’il nous la livre.

PDF

 

 

 

 

 



     

- 1 août 2019, M.J.

Sylvie Brunel et le "réchauffement bienheureux" : déconstruction d’une intox médiatique

“Le changement climatique n’est pas forcément une mauvaise nouvelle” ! Non vous n’êtes pas l’objet d’une hallucination. Il s’agit du titre bien réel d’une tribune parue dans Le Monde, un des quotidiens les plus lus de France. Dans le cadre d’une série intitulée “Vivre avec la fin du monde”, le journal a donné la parole à Sylvie Brunel, une géographe qui se livre à une série de contre-vérités sur les bénéfices déclarés du réchauffement de la planète saupoudrée d’arguments colonialistes, jetant l’ombre sur les études scientifiques qui prolifèrent depuis des décennies et diabolisant celles et ceux qui tentent d’aider l’humanité à trouver des moyens de survivre à l’effondrement. Une tribune dépourvue de rigueur scientifique, dont la place dans un média de référence questionne. Exercice de déconstruction d’une propagande.

PDF

 

 

 

 



     

- 1 août 2019, Sarah Roubato

Les écrans publicitaires : des objets inutiles, énergivores, polluants et agressifs

Consommant 15 fois plus d’électricité que les panneaux rétro-éclairés ils sont le symbole de tout ce que notre société de consommation a produit de plus absurde : des objets inutiles, poussant à la consommation, énergivores, polluants et agressifs.

PDF

 

 

 

 



08 Août 2019  

     

- Climate change - Damian Carrington Environment edito - Thursday 8 August 2019

Climate crisis reducing land’s ability to sustain humanity, says IPCC

UN report finds ecosystems never before under such threat and restoration is urgent. How climate’s impact on land threatens civilisation – and how to fix it.

PDF

 

 

 

 

 



01er Août 2019  

     

- Savoirs - 02/08/2017 (mis à jour le 29/07/2019), par Hélène Combis

Edgar Morin : "La croissance exponentielle tend vers l’explosion"

1974 - L'humanité vit à crédit jusqu'à fin 2019 depuis ce 29 juillet. Les ressources renouvelables en un an ont toutes été consommées. Le "jour du dépassement" intervient de plus en plus tôt... Il y a 40 ans, certains intellectuels s'alarmaient déjà des conséquences d'une croissance à tout va.

À partir de ce 29 juillet, l'humanité vit à crédit jusqu'à la fin de l'année, d'après l'ONG Global Footprint Network. Toutes les ressources que la planète peut renouveler en un an ont été consommées. Alors que la "date du dépassement" (‘overshoot day’) tombait systématiquement en août depuis 2012, elle intervient cette année, pour la première fois, en juillet.

PDF

 

 



     

- Environnement - vendredi 26 juillet 2019, de Florent Lacaille-Albiges

Changement climatique : une hausse des migrations semble inévitable

Le changement climatique, et les catastrophes qui en découlent, contraint de nombreuses personnes à quitter leur foyer. Comment ces nouvelles migrations sont-elles gérées par les États ? Interview.

Des pêcheurs bangladais aux maisons submergées par les eaux aux paysans sahéliens forcés d’abandonner leurs champs devenus infertiles, une nouvelle catégorie de migrants a vu le jour : les réfugiés climatiques.

Mais le droit international peine encore à prendre en compte ce nouveau défi humanitaire.

De retour d’une réunion du Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat (Giec) à Katmandou, au Népal, François Gemenne, directeur de l’observatoire Hugo sur les migrations, l’environnement et les relations internationales à l’université de Liège (Belgique) a répondu à nos questions.

PDF






 

 


     

- 30 juil. 2019 - Par Elba - Blog : Petits papiers, grandes histoires..

"Nous sommes en train de nous habituer à l'intolérable"

Le corps de Steve Maia Canico, a été repêché hier soir dans la Loire; 38 jours après sa disparition suite à une charge de police, le soir de la fête de la musique à Nantes... Et ce matin des députés bretons pleurent dans une tribune sur France info.

"Nous sommes en train de nous habituer à l’intolérable."

Oui. En effet. C'est incontestable...

PDF





 

     

- Julian Borger in Washington, Tuesday 16 July 2019

House orders Pentagon to review if it exposed Americans to weaponised ticks

A New Jersey lawmaker suggests the government turned ticks and insects into bioweapons to spread disease and possibly released them

Lyme disease affects 400,000 Americans each year.

The US House of Representatives has called for an investigation into whether the spread of Lyme disease had its roots in a Pentagon experiment in weaponising ticks.

PDF

 

 

 

 

 

 

 


 

 

     

 

les 3 articles ci-dessus en 1 PDF